Néolithique
Introduction - Frise chronologique générale

Les changements fondamentaux qui caractérisent le Néolithique (-6000 à -2100)  sont l'invention de l'agriculture (production de blé et d'orge à l'origine) et la domestication des animaux (la chèvre et le mouton, puis le boeuf et le porc). L'origine de ces transformations se situe au Proche-Orient.

L'expansion démographique qui s'en est suivie a amené ces nouveaux agriculteurs-éleveurs à coloniser progressivement le Moyen-Orient puis l'Europe. Deux courants de colonisation indépendants affectent l'Europe : le courant danubien qui concerne l'Europe centrale et arrive en Alsace vers 5500 avant notre ère, et le courant méditerranéen qui arrive dans le sud de la France entre 5900 et 5600 avant notre ère. Ces installations pionnières restent cependant très limitées et mal définies.

D'autres innovations sont à remarquer durant le Néolithique, comme l'invention de la poterie ou l'apparition du polissage. La sédentarisation progressive des populations est une des conséquences majeures de ce nouveau mode de vie. La fin du Néolithique (vers 2100 avant notre ère) est marquée par l'apparition de la métallurgie du cuivre dans le sud de la France.

Françoise Bostyn