Plan de travail 1

Joncante

Fosse néolithique en cours de fouille.  Joncante, Codognan (Gard), 2013.   © Cécile Martinez, Inrap.
Fosse néolithique en cours de fouille.
Joncante, Codognan (Gard), 2013. 
© Cécile Martinez, Inrap.

Description

La fouille qui s’est déroulée sur la commune de Codognan, au lieu-dit Joncante, fait suite aux diagnostics menés en 2011 et 2013. Elle a principalement porté sur une sépulture néolithique dont seuls les éléments de fermeture composés de dalles avaient été observés.  

Le décapage a permis la mise au jour de quelques fosses supplémentaires (Néolithique moyen et âge du Fer) et d’un fossé antique.

Résultats

L’intégralité des structures a été fouillée et des rejets anthropiques (liés à l’intervention de l’homme) ont été découverts, fournissant des éléments de datation et suggèrant la fréquentation des lieux en deux temps. Tout d’abord au Néolithique moyen (4500 ans avant notre ère), puis au premier âge du Fer (VIIIe-VIIe siècle avant notre ère), les secteurs sont dévolus à l’habitat. Pour ces deux périodes, les vestiges de céramique modelée et les rejets domestiques donnent une idée des activités quotidiennes, principalement tournées vers l’agriculture et l’élevage.  

La sépulture a fait l’objet d’une fouille minutieuse et d’une couverture photographique permettant une reconstitution de tous les éléments en trois dimensions. Le défunt était déposé au sein d’une petite chambre surcreusée dans la fosse et obturée par des dalles déposées verticalement. Son squelette paraît présenter une pathologie (fracture ?). Les dalles ont été conservées pour étude. Le seul élément de chronologie, en dehors du mode sépulcral, est une armature tranchante en silex découverte à proximité du squelette. Elle pourrait être contemporaine des fosses du Néolithique moyen présentes à proximité. Une datation par radiocarbone est envisagée pour compléter l’approche chronologique de la sépulture.

Pierre Séjalon