Pointe d'épée

Un fragment de lame d'épée ou de poignard a été mis au jour à l'occasion du décapage du site du Perrou 2, à Maillé.
Ce fragment d'objet métallique a été mis au jour dans le secteur ouest de la fouille, lors d'un décapage à la mini-pelle. Il était enfoui entre 0,35 et 0,50 m de profondeur. Son dégagement a été réalisé manuellement, par passes fines et successives. Une gangue d'oxydation assez développée enveloppait entièrement l'objet. Celui-ci est apparu en position verticale, légèrement incliné vers l'ouest, la pointe vers le haut. Après restauration et examen, il s'est avéré être un fragment de lame d'épée ou de poignard, à section losangique.
La lame portait un décor de deux faisceaux de filets incisés parallèles, qui convergent pour se réunir à une dizaine de centimètres de la pointe.

Elle présente la trace indiscutable d'une fracturation par flexion. Il s'agit clairement d'une destruction volontaire, non d'une cassure accidentelle comme pourrait en produire l'usage de l'arme au cours d'un combat. Il n'est pas possible de savoir s'il s'agit d'une lame de poignard ou d'épée, mais ce fragment peut être daté de l'âge du Bronze moyen.